Dynamic Checkweighing in Washdown Environments

Les environnements de production de l'industrie laitière doivent répondre à des exigences élevées en matière d'hygiène afin de protéger les consommateurs contre la propagation de bactéries nocives, de maladies ou d'allergènes dans le lait et les produits laitiers. En particulier dans le cas d'applications telles que le contrôle du poids dans un environnement lavable à grande eau, il est important de lire attentivement les lignes en petits caractères avant de prendre une décision d'investissement.

La contamination microbiologique du lait et des produits laitiers tels que le fromage, les yaourts et les glaces peut avoir des conséquences dévastatrices pour les consommateurs. Les routines de lavage à grande eau agressives utilisant un rinçage à haute pression et des détergents caustiques sont le moyen privilégié pour contrôler les risques dans les environnements de production des laiteries et des usines de transformation du lait. Les processus sont toujours très similaires, quelle que soit l'opération : rinçage, élimination de la saleté, nouveau rinçage du système ; puis désinfection pour réduire la contamination microbiologique à un niveau admissible et nouveau rinçage, à condition que le désinfectant ne doive pas rester sur la surface du système. Les fabricants d'équipements décrivent souvent les systèmes et les équipements qui peuvent résister au nettoyage à grande eau sous haute pression et aux détergents caustiques comme étant « lavables à grande eau ». Cependant, la désignation « lavable à grande eau » ne correspond à aucune norme internationale uniforme, elle reflète simplement l'évaluation interne des risques par le fabricant concerné et tient parfois compte des exigences spécifiques à l'industrie dans l'évaluation. Résultat : du point de vue du client, il est difficile de comparer les systèmes. Il est temps de faire la lumière sur ce sujet.

 

Les fondamentaux

Lors de l'évaluation d'une trieuse pondérale adaptée aux environnements lavables à grande eau, il convient d'évaluer le degré de protection de ses composants électriques ou mécaniques, les matériaux utilisés et la conception du système de la trieuse pondérale d'un point de vue hygiénique (finition de surface, démontage, etc.).

Du point de vue du client, la protection contre la pénétration (indice de protection IP) des boîtiers électriques présente souvent un intérêt particulier. En ce qui concerne la protection contre la pénétration d'eau ou de matières solides, l'indice IP développé par la norme CEI est certainement le plus connu. Principe de base : pour garantir le caractère lavable à grande eau de la trieuse pondérale, un indice IP66 ou IP69 s'avère généralement suffisant, pour les environnements de lavage hygiénique, l'indice IP69 est recommandé. Outre l'indice IP, qui est la norme la plus connue, il convient également de mentionner l'indice NEMA de la National Electrical Manufacturers Association, qui met beaucoup plus l'accent sur les risques environnementaux que sur l'eau et la poussière. Habituellement, les indices NEMA 4 (boîtier étanche) et NEMA 4X (étanche et résistant à la corrosion) sont recommandés pour les environnements lavables à grande eau et l'indice NEMA 4X pour les processus de lavage à grande eau dans les environnements de production hygiéniques. En général, il est préférable d'utiliser les indices NEMA en combinaison avec un indice IP, car les exigences des deux normes ne sont pas exactement les mêmes. Les indices IP indiquent uniquement le degré de protection contre la poussière et l'eau, tandis que les indices NEMA tiennent compte de facteurs supplémentaires concernant l'adéquation avec l'environnement de production, tels que la résistance à la corrosion, l'épaisseur du matériau, etc.

 

Indices : un élément parmi d'autres pour évaluer la compatibilité avec le lavage à grande eau

Afin de prendre des décisions d'investissement durables en matière de trieuses pondérales compatibles avec le lavage à grande eau, il convient de ne pas s'intéresser uniquement aux indices de protection. Une attention particulière doit être accordée à la mesure dans laquelle les installations de production dans les laiteries sont conçues pour des processus de nettoyage efficaces. Toute perte de temps lors du nettoyage est synonyme de perte d'efficacité et de revenus. Les systèmes annoncés comme étant « lavables à grande eau » doivent répondre à l'exigence qui consiste à rendre le processus de nettoyage aussi facile que possible. Pour les trieuses pondérales dans la production alimentaire, les deux normes ANSI 3A 14159-3-2019 et ISO 14159: 2008 sont particulièrement importantes. Elles abordent la conception des bandes de convoyeurs mécaniques utilisées dans la production de viande et de volaille, ainsi que les exigences en matière d'hygiène pour la conception des machines en général.

 

Composants facilement accessibles et géométrie du système

Avant de prendre une décision d'investissement, il est également utile de jeter un coup d'œil à la construction du châssis : une conception ouverte simplifie l'accès, pendant le nettoyage, à toutes les zones de l'appareil qui entrent potentiellement en contact avec les produits laitiers et peuvent donc être contaminées. Les résidus de produits qui sont restés dans la trieuse pondérale ou qui se sont répandus sur le sol, comme les morceaux de fromage ou les petits flocons de beurre, sont beaucoup plus faciles à enlever avec un châssis à construction ouverte, ce qui minimise le risque d'accumulation de bactéries, de moisissures ou d'autres contaminants dans des zones difficiles d'accès. La résistance à la corrosion et l'absence de matériaux poreux dans les matériaux utilisés sont essentielles. Par conséquent, le matériau le plus économique est l'acier inoxydable. Il est lisse, non poreux, non réactif, non toxique et durable. Les clients doivent veiller à ce que les soudures du châssis soient lisses et polies afin d'éviter l'accumulation de saletés. Des surfaces inclinées et des supports de châssis arrondis empêchent l'accumulation de liquides et/ou de solides dans les fissures ou sur les bords. Le placement et la manipulation de l'interface utilisateur requièrent tout autant de précautions. Il convient de clarifier à un stade précoce si l'interface utilisateur peut être nettoyée de la même manière que le reste du système. Idéalement, l'interface utilisateur doit présenter le même indice IP que la trieuse pondérale. Cela accélère et simplifie considérablement le processus de nettoyage, car il n'est pas nécessaire de couvrir ou de retirer l'interface utilisateur.

 

Liste de contrôle

 

  • Les surfaces du boîtier sont-elles horizontales ou inclinées ?
  • Le panneau de commande et l'appareil présentent-ils le même indice IP ?
  • Quelle est la surface de l'appareil qui est en contact direct avec le sol ?
  • À quelles normes et standards le système répond-il ?
  • Le fabricant fournit-il des informations supplémentaires sur la compatibilité avec le lavage à grande eau au-delà de l'indice IP ?

Voulez-vous savoir ce qui entre exactement dans la conception d'un équipement de production hygiénique ?